Accueil > Présentation  > Bibliothèque  >  

Actualités de l'Amue

Verrou Identification membre

L'identification membre vous donne accès à l'intégralité du site de l'Amue.


Contenu

Méta

Actualités de l’Amue

Date de création : 15/10/18

Contacts :

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

Etre formateur à l’Amue c’est partager mais aussi acquérir de nouvelles compétences

Dernière modification 15/10/18

Les 27 et 28 septembre derniers s’est tenue la troisième édition du forum des formateurs à l’Amue. Réunissant plus de 40 formateurs (chevronnés et futurs) sur une journée et demie, cette journée a été l’occasion de présenter les différents travaux engagés avec les partenaires tels que l’ANSTIA et l’ESPE Centre Val de Loire sur la mise en place d’une véritable démarche de montée en compétences délivrée aux formateurs Amue. L’objectif est simple : les aider à construire au mieux leurs formations.

Cette convergence vers la compétence et l’accompagnement passe notamment par un projet mené conjointement avec l’ESPE Centre Val de Loire qui propose un solide accompagnement des pratiques  des formateurs en y intégrant la possibilité de bénéficier d’un cursus de formation continue potentiellement diplômant.

Le fil a rencontré pour vous Olivier Combacau de l’ESPE Centre Val de Loire qui revient sur cette nouvelle offre. Rencontre.

1/ Pouvez-vous vous présenter en quelques mots, ainsi que votre ESPE ?

Je suis Olivier Combacau, directeur de l’ESPE Centre Val de Loire, académie d’Orléans-Tours. L’ESPE est donc l’école qui forme les enseignants et CPE mais aussi à d’autres métiers dans le domaine de la formation.
Ce n’est pas simple de présenter rapidement toutes les missions de l’ESPE en restant synthétique, je vais essayer même si une infographie serait plus claire.

L’ESPE Centre Val de Loire - Académie d’Orléans-Tours est une composante de l’université d’Orléans créée le 1er Septembre 2013 dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Cette nouvelle structure pilote la formation des étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement et de l’encadrement éducatif en milieu scolaire et extrascolaire. L’ESPE, avec les universités d’Orléans et de Tours, propose des Masters MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation) dans le cadre d’un cursus de deux années d’études post-licence.

La formation repose sur un équilibre entre enseignements et stages. Les étudiant.e.s de Master 1 MEEF acquièrent des compétences pour enseigner et préparent le concours de recrutement qui a lieu à la fin de lannée. Les étudiant.e.s admis.es au concours ont en 2e année de Master un double statut : étudiant.e et fonctionnaire stagiaire. Ils bénéficient d’une formation en alternance se déroulant à 50% en situation professionnelle dans un établissement scolaire et à 50% à l’ESPE et dans les composantes qui lui sont associées. Les étudiant.e.s ayant échoué au concours peuvent poursuivre leur parcours universitaire en M2 et pourront re-préparer ce concours avec des adaptations de parcours, ou se préparer à d’autres métiers de l’éducation et de la formation.

L’ESPE CVL c’est 6 centres de formation (Orléans, Tours, Châteauroux, Bourges, Blois et Chartres) et 2300 étudiants.
Mais l’ESPE CVL c’est aussi de la recherche avec le laboratoire ERCAE, de la formation continue et notamment diplômante avec le master MEEF Pratique et ingénierie de la formation qui nous intéresse plus particulièrement ici.
Ça fait un peu plus que quelques mots !

2/ Vous avez présenté lors du forum des formateurs à l’Amue, votre proposition de projet commun visant à proposer aux formateurs un programme de formation continue, potentiellement certifiant. Pouvez-vous revenir sur la genèse de cette collaboration ? Comment est né ce projet ?

Comme dans tout projet le point de départ est souvent des connaissances et des contacts humains puis l’envie de relever des défis communs. Ici, l’idée était de progresser ensemble sur une formation modulaire, adaptée aux formateurs de différents horizons, en fonction de leurs compétences et de leurs motivations…et de rendre cela diplômant dans une perspective de développement professionnel pour ceux qui le souhaiteraient.

3/ En quoi consiste cette nouvelle offre ? Quels sont les objectifs ?

J’ai répondu précédemment sur les objectifs. Nous allons présenter 5 modules (issus du master PIF) d’une durée de 6h chacun.

  • Corps et voix pour communiquer
  • Le Care en formation
  • Le numérique au service du travail collaboratif
  • Conduire une analyse de pratique
  • Ingénierie de formation

4/ Concrètement, comment cela s’organise pour un.e formateur.trice ?

Les formateurs.trices peuvent choisir un ou plusieurs de ces modules. Dans un second temps, ils pourront demander des validations d’acquis s’ils veulent obtenir le master PIF pour poursuivre leur développement professionnel et avoir des appuis plus importants sur la recherche notamment.

5/ Quels bénéfices pourront-ils en tirer ?

Cela leur permettra de développer ou asseoir leurs compétences de formateur :

  • Accompagner les personnes
  • Concevoir des dispositifs ou des actions de formation
  • Mettre en œuvre des dispositifs ou des actions de formation
  • Evaluer des dispositifs ou des actions de formation
  • Communiquer et valoriser des savoirs

Ils pourront donc en tirer des bénéfices dans leur pratique quotidienne. Et construire ces compétences-socles en interaction avec d’autres formateurs issus de structures différentes (éducation nationale, fonction publique territoriale, fonction hospitalière, structures associatives et privées). Cette formation est basée sur une forme de mixité, qui est particulièrement étayante pour notre public et particulièrement appréciée.
Bref ils vont enrichir la formation avec le souci permanent d’un meilleur apprentissage des formés.