Accueil > Présentation  > Bibliothèque  >  

Actualités de l'Amue

Verrou Identification membre

L'identification membre vous donne accès à l'intégralité du site de l'Amue.


Contenu

Méta

Actualités de l’Amue

Date de création : 11/10/00

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

Jack Lang présente ses orientations

Dernière modification 11/10/00

Auteur : Rédaction

Le Ministre de l'Education nationale a présenté des orientations pour l'enseignement supérieur lors d'une conférence de presse le mercredi 11 octobre.

Le Ministre de l'Education nationale a présenté des orientations pour l'enseignement supérieur lors d'une conférence de presse le mercredi 11 octobre.

Il est revenu sur le budget 2001, en soulignant notamment que les efforts des dernières années conjugués avec la stabilisation des effectifs étudiants permettront à la France de retrouver un taux d'encadrement des étudiants (18.8 par enseignant à la rentrée 2001) sensiblement égal à celui que les universités connaissaient avant l'explosion démographique étudiante de la fin des années 80.

Surtout, Jack Lang a confirmé officiellement qu'il avait demandé au premier Ministre que l'enseignement supérieur soit pris en compte dans le plan pluriannuel pour l'éducation.

Encourager l'investissement des étudiants dans la vie universitaire

Le Ministre a détaillé l'état d'avancement des différents chantiers ouverts par Claude Allègre, ainsi que différentes actions en cours qu'il avait déjà eu l'occasion de développer ces derniers temps (technologies de l'information et de la communication, plan d'action pour la mobilité européenne, etc.).

L'action en faveur de la vie étudiante a été particulièrement mise en valeur, avec un rappel des sommes engagées en la matière :

- augmentation de 2.7 milliards des aides entre 1998 et 2001, dans le cadre du plan social étudiant

- investissement de 2.5 milliards en faveur du logement étudiant dans U3M

- soutien à la restauration universitaire de 760 millions dans les contrats de plan Etat-Régions

Concernant toujours la vie étudiante, des initiatives inédites ont été présentées, telles que la création d'une "mission architecture et vie universitaire", d'un fond pour le développement du volontariat étudiant et un encouragement à la réalisation par les universités de systèmes de validation universitaire des compétences pour les étudiants qui s'investissent particulièrement dans des activités associatives, artistiques, sociales, etc.

5 mesures pour le premier cycle

D'autres nouveaux chantiers ont été annoncés.

En matière de premier cycle, ainsi qu'il l'avait présenté devant la CPU fin septembre, Jack Lang propose cinq mesures pour améliorer la réussite des étudiants :

- l'institutionnalisation d'une fonction de directeur des études de première année (responsabilité de l'accueil des étudiants, de leurs conditions d'études et de la coordination de l'équipe pédagogique)

- lancement d'un appel à projets pédagogiques pour aider les universités dans leurs dispositifs d'accueil et de formation, le ministre évoquant à titre d'exemple la perspective d'un contrôle continu "intelligent" pour proposer plus d'exercices et moins d'examens.

- ouverture des possibilités de réorientation en fin de première année, pour tirer les leçons de l'échec relatif de la réorientation en fin de premier semestre

- extension des possibilités d'enseignement bidisciplinaires ou pluridisciplinaires, pour diversifier les cursus

- encouragement aux politiques dynamiques d'accueil des étudiants (horaires d'ouverture des secrétariats, des bibliothèques, multiplication des accès informatiques…)

Par ailleurs, la collaboration entre les premiers cycles ouverts et les premiers cycles sélectifs est affichée comme une orientation souhaitable, par exemple pour développer les passerelles entre DEUG, IUT et STS.

Refonder l'autonomie universitaire

Enfin, le Ministre s'est déclaré très attaché à la "refondation de l'autonomie universitaire"', au titre de laquelle il s'est notamment engagé à prendre un certain nombre de mesures pour mieux prendre en compte dans leur carrière l'implication des enseignants-chercheurs dans le développement de l'université.

Dans ce domaine, il s'est également déclaré convaincu de la nécessité de développer l'évaluation, de moderniser la gestion et de développer le pilotage des Etablissements, en se référant aux conclusions de la mission parlementaire animée par Alain Claeys et à l'action collective des universités au travers de l'Agence de Modernisation.



Quelques axes forts de la conférence de presse du Ministre du 11 octobre. Lien vers le dossier de presse intégral.