Accueil > Présentation  > Bibliothèque  >  

Actualités de l'Amue

Verrou Identification membre

L'identification membre vous donne accès à l'intégralité du site de l'Amue.


Contenu

Méta

Actualités de l’Amue

Date de création : 12/07/07

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

Projet de loi université : ouverture du chantier jeunes chercheurs

Dernière modification 12/07/07

La réforme du statut des jeunes chercheurs a été lancée lundi 9 juillet 2007 par la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Dans son projet de construction de « l’université de demain », Valérie Pécresse vient d’ouvrir le troisième chantier parmi les cinq cités dans l’exposé des motifs.
Après le chantier sur l’amélioration des conditions de vie des étudiants lancé le 11 juin 2007 et celui de la réussite en licence ouvert le 16 juin, c’est au tour du chantier jeunes chercheurs d’être amorcé avec pour objectif de revaloriser  la place du jeune chercheur dans la politique de recherche.

« Placer les jeunes chercheurs au croisement de la réforme de l’université et de la réforme de la recherche. »


Face aux conditions de travail actuelles qualifiées de « déplorables » et aux rémunérations insuffisantes des jeunes chercheur, la ministre a précisé dans son discour, que ce chantier prendra principalement deux orientations. D’une part, l’amélioration des conditions d’indépendance et d’accompagnement et d’autre part, la valorisation des mérites des jeunes chercheurs pour l’ouverture de nouveaux horizons.

 1. Assurer aux jeunes chercheurs les conditions de l’indépendance et l’accompagnement nécessaire.

Sur ce point la ministre à cité les directions qui seront prises dès la rentrée :

- Une revalorisation des allocations de recherche
- Une couverture sociale complète
- Un accès aux bibliothèques facilité
- Une restriction du nombre de doctorants par directeur pour un meilleur encadrement
- Une aide à la publication d’articles dans des revues scientifiques

 
2. Mieux reconnaître les mérites des jeunes chercheurs pour leur ouvrir de nouveaux horizons.

Sur ce thème, la ministre a lancé 3 défis à relever :

- Améliorer l’image du jeune chercheur et valoriser son expérience professionnelle
- Enrichir la formation par le renforcement du professionnalisme qui doit se faire par l’acquisition d’un savoir plurisciplinaire ainsi que par une mobilité nationale et internationale plus forte.
- ouverture de nouveaux horizons : vers une diversification des débouchés.
Favoriser notamment les relations entreprises/recherche en encourageant le financement de bourses doctorales par les entreprises.

 
La ministre a annoncé la rédaction d’un rapport qui sera rendu par le Conseil supérieur de la recherche et de la technologie début septembre. Ce rapport constituera une des premières étapes de cette réforme. Il marquera l’ouverture des trois grands axes de travail à poursuivre : le métier du doctorant, la valorisation du doctorant dans le public et le privé, et les conditions de recrutement dans les métiers de la recherche académique.

A lire :
L'intervention de la ministre sur l’ouverture du chantier jeune chercheur