Accueil > Recherche  > Logiciels  > GRAAL  > Présentation 

Verrou Identification membre

L'identification membre vous donne accès à l'intégralité du site de l'Amue.


Présentation

Contenu

Gestion de la Recherche, Application concernant les Activités des Laboratoires (GRAAL)

La problématique de la recherche est, à quelques nuances près, la même dans tous les établissements d'enseignement supérieur.

Parti d'une réflexion au sein de certaines universités de l'Académie de Grenoble en 1999 -Université Joseph Fourier, Institut national Polytechnique de Grenoble et Université de Savoie- un premier outil a été développé par le Centre Interuniversitaire de calcul de Grenoble, en raison du nombre important de laboratoires communs aux universités grenobloises.

Ayant identifié les mêmes besoins, d'autres universités, intéressées par la démarche ont souhaité rejoindre ce groupe grenoblois en 2003 : l'Université Louis Pasteur de Strasbourg et l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.

Cette arrivée d'autres établissements au sein du groupe de travail a permis d'approfondir la démarche et d'envisager d'améliorer l'outil existant par le développement d'une version 2 en l'adaptant aux évolutions techniques.

Ces cinq établissements forment le premier cercle de GRAAL, les membres fondateurs.

De la nécessité d'un outil

L'organisation de la recherche est très complexe

  • laboratoires multitutelles (un même laboratoire peut avoir quatre tutelles différentes : ex UJF+INPG+CNRS+IRD),
  • personnels d'appartenance différente, ressources récurrentes de diverses origines selon les tutelles,
  • gestion des contrats de recherche par différentes tutelles,
  • outils de gestion financière cohabitant selon les tutelles (exemple : Nabuco pour les EPSCP, Xlab pour le CNRS dans les UMR, SAFIr pour l'INSERM).

Aucun outil n'existant ne permettait de faire la synthèse des données concernant les laboratoires au sein d'un établissement.

Or l'organisation de la recherche évolue, et la nécessité d'historiser l'évolution des structures devient incontournable. Par ailleurs, la définition de la politique de la recherche de l'établissement doit pouvoir s'appuyer sur des indicateurs et exige donc un outil de pilotage.

En 2004, le GIS CRAAL est créé.

Les membres du GIS sont :

  • Les universités de Grenoble et de Savoie
  • Les universités de Clermont-Ferrand
  • Les universités de Strasbourg
  • L'université des Sciences et Techniques de Lille
  • L'université Henri Poincaré de Nancy