Accueil > Formation - Vie de l'étudiant  > Dossier LMD  > Textes fondateurs 

Dossier LMD


Textes fondateurs

Contenu

Ce sont les textes de référence qui viennent ponctuer le processus de Bologne.

Conférence ministérielle de Bucarest - 26 et 27 avril 2012

Cette conférence a adopté le communique de Bucarest ainsi qu'une stratégie pour la mobilité tandis que le forum politique de Bologne a adopté une déclaration.

Conférence ministérielle de Budapest et Vienne - 11 et 12 mars 2010

Cette conférence a réuni les ministres de l’Enseignement supérieur des 47 pays signataires du processus de Bologne et a marqué l’aboutissement des engagements pris par 29 pays à Bologne en 1999 et a fait l'objet d'une déclaration.

La modernisation de l’enseignement supérieur européen et l’espace européen qui en résulte, constituent des exemples inédits de coopération régionale et transfrontalière. La réforme des diplômes prévoit notamment l’introduction de trois cycles «bachelor», «master» et «doctorat». L’assurance de la qualité, la reconnaissance des diplômes et surtout la mobilité des étudiants constituent d’autres éléments piliers du processus qui ont profondément transformé le contenu et l’image de l’enseignement supérieur au cours des dix dernières années.

Les ministres ont convenu d’intensifier leurs efforts pour réaliser pleinement les réformes déjà en cours, et ce notamment en vue d’accroître l’insertion professionnelle des diplômés et d’offrir à chacun un enseignement supérieur de qualité. Lors de la conférence, les ministres ont également réaffirmé leur ferme engagement pour la liberté académique, ainsi que pour l’autonomie et la responsabilité des établissements d’enseignement supérieur comme principes de l’enseignement supérieur européen.

Conférence ministérielle de Louvain-la-Neuve - 28 et 29 avril 2009

La Conférence ministérielle du processus de Bologne a eu lieu à Leuven/Louvain-la-Neuve les 28 et 29 avril 2009. Les ministres ont pris connaissance des développements depuis la précédente conférence à Londres (2007) et surtout ont considéré les priorités et les objectifs pour l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur d'ici à 2010.

Les ministres ont pris note du rapport sur le bilan du processus de Bologne 2009, étudié les rapports sur les cadres des qualifications, et adopté le communiqué de Leuven/Louvain-la-Neuve.

Comme à Londres, le Conseil de l’Europe a fait le discours pendant la session d'ouverture de la Conférence Ministérielle et a soumis un rapport sur ses activités pour l’avancement du Processus de Bologne.

Le 29 avril le premier Forum politique de Bologne a réuni des représentants de haut-niveau provenant de l’Australie, du Brésil, du Canada, de la Chine, de l'Égypte, de l'Éthiopie, d’Israël, du Japon, du Kazakhstan, du Kirghizstan, du Mexique, du Maroc, de la Nouvelle-Zélande, de la Tunisie, des Etats-Unis, ainsi que de l’Association internationale des universités. La déclaration adoptée à l'issue de la réunion souligne l’importance de développer une coopération sur un large éventail de questions politiques.

Conférence ministérielle de Londres - 18 mai 2007

le communiqué en pdf

A Londres, en mai 2007, le Monténégro, a été accueilli au Processus de Bologne suivant sa déclaration d'indépendance en 2006. Le nombre total de pays participants au processus est donc passé à 46. Lors de cette Conférence, les Ministres ont :

  • adopté une stratégie relative à la dimension extérieure du processus de Bologne (L'Espace européen de l'enseignement supérieur dans le contexte mondial) pour améliorer l'information et promouvoir l'attrait et la compétitivité de l'EEES. 
  • fixé les bases pour la création d'un registre européen pour les agences de garantie de la qualité ( un registre public des agences évaluant la qualité de l'éducation dans les institutions d'éducation supérieure) afin d'améliorer la confiance envers l'enseignement supérieur et faciliter la reconnaissance mutuelle de la garantie de la qualité. 
  • étudié les rapports concernant la dimension sociale du Processus de Bologne et la mobilité, la portabilité d'allocations et de prêts, les cadres des qualifications.

Comme à Berlin, le Conseil de l'Europe a fait le discours d'ouverture.

Conférence de Bergen - 19 mai 2005

voir le site
Les ministres responsables de l’enseignement supérieur dans les pays participant au Processus de Bologne, se sont réunis pour faire un bilan à mi-parcours et fixer les objectifs et les priorités pour 2010. Ils ont accueilli l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine en tant que nouveaux pays participant au Processus de Bologne. Ils ont tous ensemble, confirmé leur engagement à coordonner leurs politiques par le biais du Processus de Bologne pour établir l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur (EEES) d’ici à 2010 et à assister les nouveaux pays participants.

Sommet de Berlin - 19 septembre 2003

la déclaration en pdf
Le 19 septembre 2003, les ministres chargés de l’enseignement supérieur de 32 pays européens se sont retrouvés à Berlin pour dresser le bilan des progrès accomplis et définir des priorités et de nouveaux objectifs pour les années à venir en vue d’accélérer la réalisation de l’espace européen de l’enseignement supérieur.

Conférence de Prague – 19 mai 2001

la déclaration en pdf
Le sommet de Prague a réuni, les 18 et 19 mai 2001, les pays signataires de la déclaration de Bologne, œuvrant pour la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur, objectif confirmé de la démarche à l'horizon 2010.

Rencontre de Salamanque (EUA) – 30 mars 2001

le message en pdf
Message adopté par les institutions européennes d'enseignement supérieur, notamment les conférences de recteurs et présidents d'université, à Salamanque, lors de la convention marquant la création de l'Association Européenne de l'Université (EUA) et préparant le sommet de Prague qui allait se tenir un mois plus tard.

Déclaration de Bologne – 19 juin 1999

la déclaration en pdf
Un an après le colloque de la Sorbonne "vers l'harmonisation européenne des cursus", 29 ministres de l'Education se sont retrouvés à Bologne pour continuer le processus de convergences des systèmes vers la construction d'un espace européen d'enseignement supérieur.

Déclaration de la Sorbonne – 25 mai 1998

la déclaration en pdf
Déclaration conjointe des quatre ministres en charge de l'enseignement supérieur en Allemagne, en France, en Italie et au Royaume-Uni, faite à la Sorbonne le 25 mai 1998.
Cette déclaration a lancé le processus dit de "construction de l'Europe de l'enseignement supérieur", formalisé et élargi à l'ensemble des pays européens lors du colloque de Bologne un an après.

Dernière modification : 10/02/2015
54.70.40.11 --- ec2-54-70-40-11.us-west-2.compute.amazonaws.com --- usergroup || hostname || PIDinRootline ---