Accueil > Présentation  > Bibliothèque  >  

Actualités de l'Amue

Verrou Identification membre

L'identification membre vous donne accès à l'intégralité du site de l'Amue.


Contenu

Méta

Actualités de l’Amue

Mots clés : keywordsLRU / RCE, Insertion professionnelle

Date de création : 25/09/08

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

Lutter contre l’échec en licence > les moyens mis au service des étudiants

Dernière modification 25/09/08

Auteur : Rédaction

Prime au mérite, amélioration de l’encadrement pédagogique, classement des formations, telles sont les nouvelles mesures mises en place dans la lutte contre l’échec en licence.

Dans le système universitaire, il y a une forme de sélection par l'échec: un étudiant sur deux va échouer avant la fin de l'année universitaire et ce taux, nous ne l'acceptons pas. Valérie Pécresse.

La lutte contre l’échec est l’un des principaux objectifs du plan licence. Une lutte qui doit passer par un accompagnement plus poussé des lycéens dans leur entrée dans l’enseignement supérieur. Plusieurs actions ont déjà été annoncées dans ce sens, comme la mise en place de l’orientation active, l’amélioration de l’accueil, la mise à niveau des étudiants ou encore la désignation d’enseignants référents pour les étudiants en licence.
Dans la poursuite de cet objectif, Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur a confirmé, le 18 septembre 2008, la création d'une prime de 200 euros par mois pour les étudiants de licence titulaires d'une mention très bien au baccalauréat et dont les parents ne sont pas imposables sur le revenu.

Il s’agit donc d’une « bourse au mérite », cumulée au système de bourses déjà en vigueur, qui accompagnera ces étudiants pendant toute la durée des études de licence. Elle doit permettre, selon la ministre, de diviser par deux le nombre d’échecs en première année d’université d’ici 2012.
Au total, cinq fois plus de bacheliers mention très bien auront des bourses grâce à ce dispositif.

La ministre a également souhaité meilleure transition entre le lycée et la première année d'université qui doit passer par une mobilisation plus grande des moyens.

Priorités et investissements du gouvernement

Le ministère a annoncé un investissement de 730 millions consacré aux mesures liées à la rénovation de la licence . Il a également informé du recrutement de 2250 doctorants comme moniteurs pour superviser les travaux dirigés (TD) et l'encadrement pédagogique. Autre mesure communiquée, le "classement des universités" confirmé par la ministre : "Le corollaire de l’autonomie, c'est la responsabilité et l'évaluation des performances. Les étudiants et leurs parents ont le droit à l'information sur la qualité de la formation qui est donnée dans chaque université ».
Les meilleures universités seront distinguées, celles qui ont fait davantage d'efforts, celles qui ont davantage d'innovations pédagogiques et qui présentent le meilleur accompagnement pour leurs étudiants.
Un effort sera également fait sur l’offre de logements. Pour répondre à cette priorité la ministre a annoncé la construction de 5 000 chambres nouvelles par an d’ici 10 ans.

Portail admission post-bac > une meilleure orientation pour les lycéens

Lors de l’annonce du projet « prime au mérite », Valérie Pécresse a également fait le point sur le portail admission postbac.fr mis en place par le ministère concernant les préinscriptions des lycéens à l’université.

"Parce que les étudiants étaient livrés à eux-mêmes pour cette orientation, nous avons mis en place un logiciel de préinscription qui a permis de connaître les choix des étudiants et qui a permis aux universitaires de répondre à ces choix"

La plate forme postbac.fr recense l’ensemble des formations offertes (L1, DUT, BTS, CPGE, …) et permets aux futurs étudiants de classer par ordre de préférence leurs vœux et leur propose une admission sur le meilleur choix possible.
Pour la rentrée 2008, le portail a été mis en place dans 24 académies dans lesquelles 88% des bacheliers technologiques et généraux se sont inscrits.
Pour la rentrée 2009, le portail sera généralisé aux 30 académies pour la totalité des formations relevant du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi qu’aux BTS du ministère de l’agriculture.