Accueil > Présentation  > Présentation de l'Amue  > Historique 

Historique

Contenu

Historique

Un Groupement Informatique pour la Gestion des Universités et établissements (GIGUE) a été créé le 3 avril 1992, afin de permettre le développement national d'applications informatiques de gestion adaptées aux universités.

Sa première mission a été de réaliser l'application Nabuco (logiciel de GFC), afin de permettre notamment aux universités de disposer d'un outil qui respecte la refonte du cadre budgétaire et comptable des EPSCP et en généralise les principes dans les établissements.

Le GIGUE assurera ensuite la maîtrise d'ouvrage et la distribution de l'application Apogée dans le domaine de la gestion de la scolarité des étudiants, puis de l'application Harpège dans le domaine de la gestion des personnels.

A la demande des IUFM, l'Agence prend la maîtrise d'ouvrage de la maintenance de GERICO, progiciel de gestion financière et comptable de ces établissements, et a pris en charge les équipes de maîtrise d'ouvrage du logiciel Prothée, utilisé par certains IUFM pour la gestion de la scolarité.

En 1997 l'Amue a pris la suite du GIGUE. Cette évolution correspondait à la volonté des établissements et du ministère d'élargir la mise en commun des efforts et compétences pour dégager des axes communs de progrès dans les grands domaines de gestion, au-delà des aspects strictement informatiques.

Les activités de l'Amue entre 1997 et 2002 ont notamment été marquées par deux opérations majeures :

  • La distribution massive dans les établissements des trois principales applications informatiques initiées par le GIGUE.
  • Le développement progressif d'activités de services dans les principaux domaines de gestion, qu'il s'agisse de services d'accompagnement liés aux produits informatiques (implantation et gestion de projet, formations initiales et continues, bourses aux outils) ou de services plus larges non directement liés aux produits (rencontres et séminaires autour d'un thème, réseaux d'échanges d'expériences).

Au printemps 1997, l'Amue a créé et installé la Maison des Universités, à proximité du quartier latin à Paris, lieu ressource pour la communauté universitaire (mise à disposition de salles de réunion, hébergement d'organismes et associations, site web du même nom...).

Prorogé en Agence de mutualisation au printemps 2002, le groupement se fixe  plusieurs objectifs prioritaires :

  • mieux associer les établissements aux activités et au devenir de leur Agence, tant au niveau de la participation aux instances de l'Amue qu'à leur implication pratique dans ses activités quotidiennes ;
  • améliorer le partenariat entre l'AMUE et le ministère en charge des universités, sur la base d'une clarification des objectifs et d'une meilleure évaluation des activités inscrites dans le contrat de développement ;
  • affirmer la vocation de l'Agence à être un lieu de services diversifiés pour ses membres, afin de les aider à remplir leurs missions de service public, indépendamment de la nature informatique ou non de ces services ;
  • contribuer à la construction du système d'information global des établissements d'enseignement supérieur et de recherche, et singulièrement au système d'information de gestion, cadre dans lequel seront envisagés le devenir et la communication réciproque des applications informatiques de l'Amue.

Le 31 décembre 2006, l'Amue est prorogé pour 8 ans. Le GIP s'ouvre aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche venant d'autres horizons et s'engage :

  • à organiser la coopération et à servir de support aux actions communes des établissements qui le composent en vue d'améliorer la qualité de leur gestion ;
  • à contribuer à l'élaboration de leur système d'information ;
  • à leur permettre de disposer d'une offre logicielle plurielle répondant à leur diversité ;
  • à les accompagner dans les changements et la modernisation de leur établissement en matière de pilotage et de gestion.

Le 7 juillet 2008, Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Michel Lussault, président de l'Amue, vice président de la Conférence des présidents d'université (CPU), et Jacques Bernard, directeur de l'Amue signent le contrat quadriennal de développement 2007 – 2010 État/Amue lors de la cérémonie de signature des contrats de la vague B.

Alors que le précédent contrat de l’Amue 2007 - 2010 a été marqué par la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, et pour l’Amue, par le déploiement de Sifac et la construction de Siham, le plan stratégique 2011 - 2015 vise à répondre beaucoup plus largement aux attentes des établissements autour de trois axes stratégiques :

  • la réalisation, dans des délais acceptables, d’une offre “Système d’information” plus complète,
  • la montée en charge d’une offre de formation destinée à l’ensemble des agents des établissements,
  • l’accompagnement des établissements dans leurs recherches de performance.

Ce contrat est signé le 28 mars 2012 par Laurent Wauquiez, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Louis Vogel, président de l'Amue et de la CPU et Claude Ronceray, directeur de l'Amue, lors de la cérémonie de signature des contrats de la vague B.

Le 7 décembre 2016, l’Amue signe son contrat quinquennal de développement avec l’Etat pour la période 2016-2020, en présence de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, de Jean-Loup Salzmann, président de la CPU et du CA de l’Amue, et de Stéphane Athanase, directeur de l’Amue. Cette signature clôt l’annonce des 20 nouvelles mesures du plan de simplification de l’ESR présentées par Thierry Mandon, ce même jour.

En effet, dans le respect de l’autonomie des établissements qui la composent et dans le cadre de leurs missions, avec l’appui de l’Etat, l’Amue s’inscrit résolument, pour la période couverte par ce nouveau contrat, dans la réalisation d’actions concourant à l’amélioration de la qualité de leur gestion.

Rapportée à ses trois axes stratégiques d’activités, en l’occurrence Systèmes d’information (SI), Formations et Accompagnement, l’Agence :

  • poursuivra l’évolution vers davantage d’agilité dans ses modes de développement, d’hébergement de ses solutions, et d’animation de ses réseaux,
  • s’attachera plus particulièrement à renouveler et développer ses offres SI dans les domaines Recherche et Scolarité/formation/Vie de l’étudiant (coeur de métier),
  • participera à l’amélioration des données produites par l’informatique de gestion avec pour objectifs d’en faciliter l’agrégation, la circulation, l'exploitation, la réutilisation et la valorisation;
  • poursuivra les actions initiées par le secrétariat d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche et les établissements dans le cadre du Plan de simplification de l’enseignement supérieur.
Dernière modification : 17/02/2017