Accueil > Recherche  >  

Recherche

Contenu

Méta

Actualités Recherche

Date de création : 17/03/04

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

Les universités soutiennent le mouvement des chercheurs.

Dernière modification 17/03/04

Auteur : Rédaction

Les marques de soutien à l'égard des chercheurs se multiplient ces derniers jours, venues d'universités et d'établissement. Act-U vous propose un rapide tour des initiatives.

Les marques de soutien à l'égard des chercheurs se multiplient ces derniers jours, venues d'universités et d'établissement. Act-U vous propose un rapide tour des initiatives.

Sciences Po

L'Institut d'études politiques de Paris a mis en ligne un texte signé par René Rémond, Richard Descoings, Gérard Grunberg, Jean-Paul Fitoussi, Marc Lazar, Alain Chenu, Erhard Friedberg, Christophe Jaffrelot, Patrick Messerlin, Pascal Perrineau, Dominique Reynié et Jean-François Sirinelli. Intitulé "Recherche, une opportunité à saisir", il est en ligne sur le site de l'IEP.

www.sciences-po.fr

Paris VI

Gilbert Béréziat, président de l'université, appelle, à l'occasion de l'annonce de la démission des chercheurs, "les pouvoirs publics à faire les gestes nécessaires pour que le dialogue puisse reprendre avec la communauté universitaire dans son ensemble."

www.upmc.fr/FR/info/L%27UPMC_communique/36/03

Paris VII

L'université Paris VII a élaboré différents textes en réaction au mouvement des chercheurs. Des positions que le président de l'université, Benoît Eurin veut défendre lors de la Conférence des présidents d'université du 18 mars.

www.sigu7.jussieu.fr/2004/pres040316.htm

Limoges

Le conseil scientifique de l'université a signé le 15 mars une motion sur la crise de la recherche en France.

www.unilim.fr/contents/index.htm

D'autres universités ont élaboré des textes qui ne sont pas encore en ligne. Ainsi, la Conférence des présidents d'université de Toulouse, s'associe dans un communiqué au mouvement des chercheurs. La CPU toulousaine tient néanmoins à préciser un point : "De nombreux directeurs de laboratoires en s'associant au mouvement national nous ont fait parvenir leur lettre de démission. D'un commun accord, nous les refusons et sommes ouverts à la concertation avec les Directeurs de grands organismes auxquels nos laboratoires sont associés. Notre volonté de maintien des équipes dirigeantes actuelles a pour but de ne pas pénaliser plus longtemps le fonctionnement des laboratoires d'une part, et d'autre part de ne pas introduire de ruptures dans les missions de formation à et par la recherche et les partenariats industriels."

Le conseil scientifique de Strasbourg II a également fait part de son soutien aux chercheurs dans une motion votée à l'unanimité. Il " demande avec force au gouvernement le vote rapide d'une loi de programmation pluriannuelle sur l'enseignement supérieur et la recherche, qui non seulement donne l'assurance d'un rattrapage complet des déficits en postes et en crédits, mais porte l'ambition de rendre à la recherche française un rang de premier plan dans le monde conformément à sa tradition".

Le 15 mars, le conseil d'administration de l'université de Poitiers a également voté une motion pour "soutenir les mouvements initiés par les étudiants, par les enseignants, par les chercheurs, par les enseignants-chercheurs et par les IATOS, pour la défense de l'emploi et contre la précarisation".