Accueil > Recherche  >  

Recherche

Contenu

Méta

Actualités Recherche

Date de création : 12/01/05

A lire aussi :

Le discours

www.recherche.gouv.fr/discours/2005/dcompetitivite.htm

Circulaire relative à la mise en œuvre de la politique des pôles de compétitivité

www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf

Communiqué de la CPU concernant les PRES

www.cpu.fr/ActU/Actu.asp

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

PRES et Pôle de compétitivité : l'alchimie structurelle.

Dernière modification 12/01/05

Auteur : Rédaction


Lors d'un colloque consacré aux pôles de compétitivité organisé à la Maison de la Chimie, François d'Aubert a déclaré que le ministère de la recherche souhaitait jouer un "rôle moteur" dans le dynamisme qui sera imprimé à ces futures zones de coopération. Il a par ailleurs précisé que le ministère "proposera prochainement de compléter la politique en faveur des jeunes entreprises innovantes qui avait été mise en place par une précédente loi sur la recherche et l'innovation". François d'Aubert a ajouté que "la loi d'orientation et de programmations sur la Recherche proposera la mise en place de pôles de recherche et d'enseignement supérieur regroupant les universités, les organismes et les grandes écoles d'un même territoire mais aussi la création de parcs de recherche fédérant un ensemble de starts-up technologiques"

Pôle de compétitivité : rapprochement d'un PRES et d'un "parc de recherche"

Le ministre délégué à la recherche a précisé qu'il veillerait "à articuler et à combiner les pôles de recherche et d'enseignement supérieur et les parcs de recherche chaque fois que cela sera possible. Ainsi l'addition d'un PRES (un pôle de recherche et d'enseignement supérieur) et d'un parc de recherche constitue selon moi un candidat idéal pour la labellisation en tant que pôle de compétitivité à vocation technologique"

Concurrence internationale

"Aujourd'hui, la France doit faire face à une concurrence croissante, de la part des pays industrialisés, aux Etats-Unis, au Japon, au sein de l'Union Européenne élargie, mais aussi de plus en plus dans les pays émergents, Inde, Chine, Asie du Sud." a ajouté le ministre pour qui les pôles de compétitivité seraient des "écosystèmes de croissance et de développement" destinés consolider la position française sur cette nouvelle concurrence internationale qui ne se joue plus seulement sur "le terrain social avec les faibles coûts des salaires dans les pays sous-développés, mais aussi de plus en plus sur le terrain technologique et organisationnel"

Le triptyque conditionnel

Pour recevoir le label "pôle de compétitivité" de la part du gouvernement une structure devra répondre à trois conditions : "création de richesses nouvelles, partenariats nouveaux et ambitieux pour la recherche et l'innovation, visibilité internationale."

Le ministre a précisé "qu'il y a aussi dans la diversité des solutions et des modes d'organisation, une grande richesse qu'il importe de savoir mettre à profit", en avouant que sa préférence ira aux organisations "qui auront une composante recherche et innovation forte"