Accueil > Recherche  >  

Recherche

Contenu

Méta

Publications Recherche

Date de création : 08/08/99

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

Quelle recherche pour demain ?

Dernière modification 08/08/99

Auteur : COHEN Pierre - LE DÉAUT Jean-Yves

Synergie entre recherche et enseignement supérieur (juillet 1999, 189 pages PDF)

Cliquer sur le titre pour télécharger le rapport.

L'intégralité du rapport est également consultable en ligne sur le site web de la mission

www.mission-cohen-ledeaut.org
Rapport parlementaire remis au Premier Ministre le 22 juillet 1999, portant principalement sur les liens entre les organismes de recherche et les établissements universitaires

Conclusion du rapport :

"A plusieurs reprises, nous avons souligné que la recherche française se trouvait à un tournant décisif. Ce constat a été partagé par l'ensemble des interlocuteurs rencontrés tout au long de notre mission. La prise de conscience que l'appareil de recherche, dans son ensemble, doit saisir cette occasion pour évoluer est également très forte. Il s'agit donc maintenant de passer aux actes.

Dans ce rapport, nous avons tenté de faire le bilan des orientations qui nous semblent s'imposer pour réussir cette évolution. Nous en avons tiré 60 propositions concrètes, conformément à la demande du Premier Ministre. Celles-ci sont équilibrées.

Elles ont pour ambition de faire évoluer le champ de la recherche, écartant d'emblée le statu quo qui nous

affaiblirait. Pour autant, elles permettent une transformation sans bouleversement.

Par ailleurs, elles s'adressent à l'ensemble des acteurs de la recherche, et ont vocation à développer les synergies entre les deux grands pôles de la recherche, les universités et les organismes de recherche. Nous sommes en effet convaincus que seule une évolution conjointe de ces structures, renforçant des liens déjà étroits, permettra de rendre plus efficace encore notre recherche.

C'est ainsi que nous développons une série de mesures visant à favoriser la mobilité entre les structures et à permettre aux chercheurs et aux enseignants-chercheurs de mieux exercer leurs différentes missions. Un thème fondamental est celui des jeunes chercheurs dès la thèse. Afin que les jeunes maîtres de conférences puissent s'impliquer dans la recherche sans être submergés par leur activité pédagogique, nous proposons également de leur offrir un crédit d'heures de décharge de service, sur projet de recherche. Enfin, il nous apparaît que tout l'édifice a besoin de rénover le système d'évaluation.

Nous sommes convaincus, parce que nous les tirons d'un débat long et fructueux, que nos propositions peuvent recueillir l'agrément de la communauté scientifique. Dans la mesure du possible, nous avons tenté d'éviter les solutions impliquant de fortes modifications réglementaires.

De même, nous avons essayé d'envisager toutes les possibilités de redéploiement financier permettant une utilisation de l'argent public appuyant de façon optimale nos orientations.

Toutefois, il nous a semblé que quelques objectifs essentiels ne devaient pas être écartés sous prétexte de préalables financiers.

Enfin, le débat qui s'achève aura montré la forte implication des acteurs de la recherche dans la réflexion sur leur environnement et leur rôle. Il s'agit maintenant de leur donner la possibilité, par la mise en oeuvre des propositions de ce rapport, de contribuer à faire de notre appareil de recherche une des priorités nationales et un des phares de la recherche internationale."