Accueil > Présentation  > Bibliothèque  >  

Actualités de l'Amue

Méta

Actualités de l’Amue

Date de création : 22/12/2004

A lire aussi :

Retour au sommaire 2004

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

L'année universitaire

Dernière modification 22/12/2004

LMD


Trois lettres. Sans doute le triptyque qui aura le plus marqué l'organisation de l'enseignement supérieur pour l'année 2004 avec une rentrée qui a vu l'apparition de nouvelles offres de formation organisées selon le nouveau système. C'est un pilier essentiel de la construction de l'Espace européen de l'enseignement supérieur. L'élaboration de ce dernier a été initié à la Sorbonne et a pris un véritable départ avec la déclaration commune des ministres européens de l'éducation nationale à Bologne en 1999.

Lors de cette rentrée 2004 70 universités ont présenté tout ou partie de leur formation articulée selon ce schéma. Lors de sa conférence de presse de rentrée la CPU déclare attendre "de ce dispositif une meilleure lisibilité internationale [pense] que le pourra atténuer l'échec en premier cycle". Selon le Monde les universités "tests" (Valenciennes, Arras et Lille-II) qui ont adopté ce système dès 2002 montrent des résultats encourageants avec un "taux d'abandon des étudiants [qui a] fortement diminué en première et en deuxième année."

Pour conseiller les universités dans leurs démarches autour du processus de Bologne un groupe de 15 promoteurs, professionnels de l'enseignement supérieur, a été désigné pour la France.


Religion

Le débat sur la laïcité, qui était particulièrement vif dans le secondaire, s'est transposé dans le supérieur. Les responsables au sein des universités manquent de lisibilité pour prendre des décisions justes, en accord avec la loi. Pour répondre à leurs attentes la CPU édite le guide "Laïcité et enseignement supérieur". Les principaux intervenants au débat font part de leurs réflexions lors d'un entretien pour la lettre Act'U. Pour Christian Mestre, auteur du rapport et ancien président de Strasbourg III, les responsables ont "les moyens de traiter les problèmes soulevés, que ce soit au niveau administratif ou pour la saisine des instances compétentes. Nous pouvons anticiper sur les problèmes pour les régler au mieux.

La difficulté résidait dans la mise à disposition de ces textes, de leur connaissance de la part des personnes qui en avaient le plus besoin dans la gestion de ces revendications sur le terrain".

Il apparaît alors que l'université est avant tout un endroit où des adultes responsables se réunissent pour recevoir ou dispenser un enseignement. Dès lors les règles qui peuvent s'appliquer dans le secondaire ne sont pas directement applicables au sein de l'enseignement supérieur. Charles Ranouil, membre du CEVU et professeur de Droit à Paris XIII, rappelle que "la seule limite réside dans la liberté d'enseignement, la liberté d'expression. On ne peut tolérer que des cours soient perturbés sous quelques motifs que ce soit".

Le guide couvre l'ensemble des domaines auxquels pourrait être confronté un président d'université (port de signes religieux, demande de lieux de cultes, remise en question de la mixité de certains cours comme le sport etc..)


Un portable pour un euro

Un euro. Par jour. Pendant trois ans. Et ce pour un ordinateur portable. C'est la mesure présentée par François Fillon lors de sa conférence de presse de rentrée. Destinée à développer le taux d'équipement des étudiants l'opération "un portable à un euro" a été accueillie comme une mesure bénéfique par les uns ou un plan de marketing politique par les autres. 1.7 millions d'euros ont été débloqués par le ministère pour lancer le processus. Des établissements bancaires firent des offres de crédits adaptées à l'événement et il s'en fut de même pour les constructeurs de PC. Les universités sont invitées à s'équiper en bornes Wi-FI pour permettre aux étudiants de profiter de leurs terminaux sans fils sur tout le campus. Un premier bilan réalisé par le ministère montre que 80% d'entre elles ont déjà passé le pas.


Shanghai

Immédiatement un mot vient à l'esprit : "classement". A l'heure de la concurrence universitaire internationale les classements deviennent primordiaux. Celui de l'université de Shanghai a été, comme chaque année, abondamment commenté. Certains ont pointé du doigt le caractère approximatif de la méthodologie mais tous y ont porté grand intérêt. L'article de la rédaction de l'Amue consacré à la parution du classement pour 2004 est arrivé en tête des articles les plus consultés sur l'année (plus de 3000 lecteurs pour trois mois de publication). En classant les autres l'université de Shanghai se taille une place de choix sur la scène internationale et a peu de frais.


Erasmus Mundus

Le nouveau programme proposé par la commission européenne a recueilli un franc succès auprès des universités qui ont répondu en nombre à l'appel d'offres. Il encourage la coopération européenne en matière d'enseignement supérieur et soutien, de fait, la mobilité étudiante. Les masters proposés au sein de l'union européenne sont appelés à s'associer autour d'une offre de formation commune et concertée. Les étudiants sont appelés à suivre un semestre dans chacune des universités faisant partie du consortium ainsi créé. 82 universités ont été retenue pour une offre totale de 19 masters (dont 5 en "année préparatoire"). La France se place en deuxième position derrière l'Allemagne pour le nombre d'universités participant au programme. L'université de Nice coordonne le master "Euro-Aquae" qui est assuré par un consortium de 5 universités (Espagne, Hongrie, Royaume-Uni, Allemagne et France)


Une nouvelle CP2U

L'année 2004 a vu l'élection d'un nouveau bureau pour la Conférence des présidents d'université. Yannick Vallée, président de l'université Grenoble-I Joseph-Fourier, a été élu premier vice président de la CPU avec 71 voix contre 25. Bernard Bosredon, président de l'université Paris-III Sorbonne-Nouvelle, a été élu deuxième vice président et Richard Lioger, président de l'université de Metz, troisième vice président.

La commission permanente, CP2U, est entièrement renouvellée