Accueil > Recherche  >  

Recherche

Méta

Actualités Recherche, Actualités CAPLAB

Date de création : 06/03/2017

Contacts :

mire@amue.fr

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale imprimer

En savoir + sur Caplab

Dernière modification 06/03/2017

Vous avez été plusieurs à nous demander un complément d’information sur Caplab, outil commun de description et de suivi des projets et activités du laboratoire : quels sont les enjeux de la notion de référentiel dans ce projet ? Comment Caplab sera-t-il précisément réalisé ? L’Amue vous répond dans le détail pour vous aider à vous positionner sur ce produit. Engagez-vous !

Caplab pourquoi ? 

L’objectif premier de Caplab est  de proposer des tableaux de bord de l'activité de l'unité de recherche (quels projets, quels moyens humains et financiers associés, quelle production y est associée ?…).
Il permettra notamment de faciliter la production des rapports HCERES, de proposer ces données à des fins de valorisation et de transfert pour les sites web institutionnels (laboratoires, universités, organismes de recherche), et aussi de fournir des données aux établissements supports pour faciliter les réponses dans le cadre des appels à projets.
Le projet Caplab offre aujourd’hui la possibilité de disposer d’un SI national et centralisé pour la recherche, qui s’adresse à tous, laboratoires, organismes, établissements et Ministère, rassemble les données de tous, et partage les informations entre tous.

Les enjeux des référentiels + en route vers le REFP

Les applications Geslab, Dialog et Caplab ont besoin de référentiels (rassemblés sous le vocable de référentiel partagé, REFP) pour être mises et maintenues à tout moment en cohérence. Et ces référentiels sont indispensables au déploiement à grande échelle de ces solutions, notamment de Caplab.
Dédiés au futur SI Recherche, ils devront proposer en priorité, des données de référence relatives aux personnes et aux structures. Ces référentiels, comme les applications Geslab, Dialog et Caplab, seront exploités dans la future infrastructure SI Recherche.
Ils échangeront donc des données avec les applications du SI Recherche (Geslab, Dialog, Caplab, feuille de temps),  assureront à tout moment l’intégration et la cohérence de l’ensemble des applications qui composent le SI Recherche et porteront les données de référence de chaque UMR.
Les différentes applications qui constituent le SI d’un établissement ont également besoin de référentiels, portant cette fois sur les données de l’établissement pour que l’intégralité du SI de l’établissement soit intégrée et que  les données de l’ensemble de ses applications soient en cohérence à tout moment. 

Un exemple pour illustrer : le référentiel Personnes de l’établissement portera toutes les personnes de cet établissement, dont leur affectation aux UMR si tel est le cas. Le référentiel du SI Recherche, REFP, portera pour chaque UMR, l’ensemble de ses personnels, et pour chacune d’elles, leur établissement de rattachement. Pour couvrir ce besoin, l’Amue propose le produit Sinaps, solution de gestion des données de référence, associée à un bus d’échanges, ESB, pour la propagation des données. L’Agence réalisera l’intégration de ses solutions et du SI recherche à partir de Sinaps.

Ndlr : les établissements dotés d’un autre produit développeront les demi-flux d'intégration de leur solution propre de référentiels avec les référentiels SI Recherche (REFP)

 

Caplab avec qui ?

Le projet Caplab est caractérisé
+ par un portage politique fort. Associée au CNRS, l’Amue, agissant pour le compte de ses adhérents (organismes de recherche, universités, grands établissements, écoles, Etat), décline les engagements formalisés dans son contrat quinquennal 2016-2020 en matière de SI Recherche (contrat signé en décembre 2016 par M. Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et la recherche et par M. Jean-Loup Salzmann, Président du conseil d’administration de l’Amue et Président de la CPU);

+ par une méthode de construction innovante permettant de donner des garanties sur le calendrier de construction annoncé. Ainsi, fort de leur expérience sur GRAAL, une équipe de l’université Clermont Auvergne (UCA) réalisera Caplab en mode agile et proposera donc des versions de Caplab aux établissements pilotes et à leurs unités tout au long de sa construction (sprints).
+ par un pilotage technique et méthodologique reprenant les grandes orientations nationales. Caplab s’appuiera ainsi sur les prérequis techniques et méthodologiques voulus par les adhérents de l’agence et ses partenaires réunis au sein du comité agence technologies innovation et respectera le cadre de cohérence des systèmes d’information Recherche.

Les dimensions relatives aux évolutions de cette nouvelle application et à sa maintenance future ont bien évidemment été prises en compte lors de la construction de ce projet. Le cadre partenarial mis en place, l’importance des acteurs porteurs de ce projet mutualisé constituent autant de garanties pour assurer la pérennité de ce projet national bien au-delà de sa construction.