Accueil > Finances  > Logiciels  > SIFAC  >  

SIFAC

Méta

Publications Sifac, Publications Finances

Date de création : 17/11/2011

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale envoyer par mail imprimer

Club Utilisateur Sifac > Les établissements au cœur des échanges

Dernière modification 01/12/2011

Mise en ligne du compte-rendu de la journée du 10 novembre 2011.

Le Club’U Sifac s’est déroulé le jeudi 10 novembre dernier au Cnam à Paris. Une journée qui a placé les établissements au cœur du débat et des échanges. 164 personnes étaient présentes représentant 68 établissements utilisateurs du logiciel.

La journée a été introduite par Claude Ronceray, directeur de l’Amue qui est revenu sur les 5 ans d’implantation et d’exploitation du logiciel Sifac dans les établissements depuis la vague de démarrage en 2008. Aujourd’hui, environ une centaine d’établissements utilisent ce logiciel. Sifac est le produit le plus livré et le plus implanté de l’offre Amue.

Objectifs > Réunir la communauté Sifac et recueillir les besoins

La communauté Sifac, c’est d’abord les établissements, les utilisateurs. Cette journée a été particulièrement fédératrice puisque 68 établissements se sont réunis pour échanger leurs expériences et émettre leurs besoins.

La communauté Sifac, c’est également l’Amue et ses partenaires. Tous ces acteurs ont adopté la nécessité d’organiser et faire vivre cette communauté en établissant une feuille de route commune et en étant à l’écoute de chacun.

Les membres du comité de pilotage Sifac se sont présentés lors de cette journée. Ils ont rappelé le rôle du copil qui est de défendre les intérêts de la communauté pour permettre une vision collective et partagée. C’est une instance de gouvernance majeure du projet, qui priorise les actions et valide le plan produit.

Le Club’U > Nouvelle formule

La journée s’est ouverte par une séance plénière présentant tour à tour les membres du copil qui se sont prêtés au jeu du « questions/ réponses » sur leurs retours d’expériences Sifac, les apports majeurs du produit et leur relation avec l’Amue.

« Un outil professionnel »  « Un outil structurant »  « un outil permettant d’accompagner la refonte de la chaine financière et comptable » « permet une intégrité financière » « mise en place de la comptabilité analytique », « Un outil qui oblige à se parler entre informaticiens, comptables, responsables patrimoine »

Les établissements ont néanmoins relevé les difficultés de mise en place du produit  et ont insisté sur la nécessité et l’importance fondamentale du travail à effectuer sur les processus et les procédures en amont de l’implantation du produit.

Les partenaires de l’Amue sur Sifac, Stéria, Accenture et SAP ont été présentés lors d’une deuxième plénière. Ils ont ainsi pu revenir sur leur rôle et leur implication dans le développement et l’exploitation de Sifac avec l’Amue mais aussi avec les établissements.

La nouveauté de cette année à résider dans la constitution de 12 ateliers répartis sur la journée qui ont fait l’objet de restitutions en plénière par des représentants d’établissements. Ces ateliers ont permis non seulement de partager les expériences et les innovations mises en place dans certains établissements sur des thématiques précises mais aussi de recueillir les nouveaux besoins pour une exploitation plus large du produit afin d’apporter de nouvelles fonctionnalités.

Les échanges d’expériences et les débats ont portés sur des thématiques dépassant le stricte cadre financier et comptable : la dématérialisation et la gestion électronique des documents, la gestion du patrimoine dans SAP, le passage en délégation globale de gestion, l’offre SAP sur la scolarité mise en œuvre au CNAM, les relations avec l’Amue,…, preuve que Sifac intéresse une large communauté dans les établissements.

La force de l’Amue > Les établissements

Cette journée d’échange a permis de mieux prendre en considération l’importance de la mobilisation des établissements pour la mutualisation, au-delà des contraintes financières ou temporelles.

« Performance et innovation »

Comme l’a rappelé Claude Ronceray en conclusion, la mutualisation est un élément d’aide à la performance. Elle permet de la rendre opérationnelle. Cette mutualisation c’est l’assurance d’accéder à l’expertise et à la compétence. L’Amue doit être capable d’aller chercher les meilleures pratiques innovantes les mettre à disposition de la meilleure façon possible à ses adhérents.

Télécharger

Le support de la journée

Le compte-rendu détaillé des ateliers