Accueil > Ressources humaines  > Logiciels  > HARPEGE  >  

HARPEGE

Méta

Actualités Harpège

Date de création : 03/03/2003

agrandir le texte diminuer le texte taille optimale envoyer par mail imprimer

Saisie des BAP et Emplois-type Réservé aux adhérents

Dernière modification 03/03/2003

Dans une circulaire récente (DPATE C2/ML/SY.S n° 17) diffusée aux établissements le 20 janvier dernier, à propos de la mise en ligne d'une application WEB destinée à la saisie des BAP et emplois-type REFERENS, la DPATE précise dans un Nota Bene à la fin de la circulaire que : "Les établissements possédant le logiciel Harpège, n'ont pas à effectuer de saisie. Les BAP et emplois-types seront récupérés dans la base de gestion POPPEE par transferts de fichiers selon les indications fournies par l'AMUE.


Dans une circulaire récente (DPATE C2/ML/SY.S n° 17) diffusée aux établissements le 20 janvier dernier, à propos de la mise en ligne d'une application WEB destinée à la saisie des BAP et emplois-type REFERENS, la DPATE précise dans un Nota Bene à la fin de la circulaire que : "Les établissements possédant le logiciel Harpège, n'ont pas à effectuer de saisie. Les BAP et emplois-types seront récupérés dans la base de gestion POPPEE par transferts de fichiers selon les indications fournies par l'AMUE.

Afin d'éviter toute ambiguïté sur la question, nous précisons que la note doit être entendue de la façon suivante :

"Les établissements possédant le logiciel Harpège, n'ont pas à effectuer de saisie dans l'application WEB du Ministère. Les BAP et emplois-types seront récupérés, à partir de ce qui aura été saisi dans la base Harpège, dans la base de gestion POPPEE du Ministère par transferts de fichiers selon les indications fournies par l'AMUE."

Il s'agit en effet de transfert de données automatique d'Harpège vers Poppée (et non l'inverse !) afin d'éviter au établissements la double saisie. Cet outil de transfert sera à votre disposition prochainement. Mais, bien entendu la démarche de collecte d'informations demeure la responsabilité de l'établissement et comme cela est précisé sur la circulaire " ceci nécessite en amont un dialogue entre acteurs de l'établissement et un travail commun de gestion de ressources humaines afin que chaque agent trouve sa place dans le nouveau référentiel".